ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Face à la hausse des hospitalisations, le manque de personnel inquiète

  • Avec 1079 cas dimanche, le Québec a rapporté plus de 1000 nouveaux cas de contamination pour une troisième journée consécutive.
  • La Santé publique s’inquiète de la hausse des hospitalisations, mais le risque d’une pénurie de personnel est un problème encore plus inquiétant.

La capacité hospitalière devrait être suffisante
Hier, 334 personnes étaient hospitalisées. Selon les projections de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux publiées samedi, le nombre d’hospitalisations pourrait augmenter à plus de 750 d’ici le 30 octobre, et jusqu’à 1500 personnes selon le scénario le plus pessimiste.

  • Néanmoins, selon ces projections, la capacité hospitalière devrait être suffisante puisque le Québec compte environ 2000 lits d’hôpitaux.
  • De plus, selon le rapport, les restrictions mises en place le 1er octobre en zones rouges pourraient réduire le nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations.

L’inquiétude vient du manque de personnel
Selon le docteur et président de l’Association des médecins d’urgence du Québec Bernard Mathieu, le manque de personnel est préoccupant.  

«Ce qui nous inquiète le plus, c’est la situation des ressources humaines. Il manque de plus en plus d’infirmières», a souligné le Dr Bernard Mathieu dimanche en entrevue à RDI.

Cependant, il estime que les hôpitaux sont mieux préparés pour cette deuxième vague.

  • Les soignants connaissent mieux la maladie et ont les équipements nécessaires.
  • De plus, la sécurité des employés du réseau de la santé sera mieux préservée cet automne.  

Le gouvernement devrait annoncer aujourd’hui de nouvelles mesures restrictives, notamment concernant les sports d’équipe.

InfoBref PLUS

De plus en plus d’investisseurs individuels négocient des produits dérivés

  • Les produits dérivés étaient ont longtemps été réservés à une petite minorité d’investisseurs et de courtiers très spécialisés.
  • Mais ces dernières années, et particulièrement depuis le début de la pandémie, de nombreux individus se sont lancés dans la négociation de ces produits. Cela pourrait avoir un impact important sur le fonctionnement des marchés financiers.
[résumé de Derivatives for the people : Amateurs shake up the arcane world of trading de Ian Brown dans The Globe and Mail du 6 mars 2021

 

Que sont les produits dérivés?

Les produits dérivés représentent des contrats liés à un actif (l’actif «sous-jacent»).

La catégorie de produit dérivé la plus connue est celle des options. Une option est un droit d’acheter ou de vendre, selon le cas, un actif à une date à venir et à des conditions qui sont fixées d’avance.

Par exemple, pour une action d’une société XYZ, dont la valeur en bourse se négocie actuellement à 10 $, une option d’achat pourrait donner un droit d’acheter cette action au prix de 12 $ dans trois mois. L’option elle-même coûterait, par hypothèse, 1 $.

  • Après trois mois, si l’action de XYZ vaut plus de 12 $, alors le détenteur de l’option exerce son option.
  • Si, par exemple, l’action vaut 15 $, le détenteur de l’option l’achète à 12 $.
  • Il achète 12 $ une action qui en vaut 15, soit une différence de 3 $ à son avantage. Il a cependant payé ce droit d’achat 1 $. Il réalise dont un profit net de 2 $.
  • Comme il a investi 1 $, son profit est de deux fois le montant de son investissement, soit un rendement de 200% – alors que le prix de l’action n’a augmenté que de 10 $ à 15 $, soit seulement 50%.

Cet exemple théorique illustre que la possibilité de gains, avec des options, est très supérieure à celle des investissements classiques. Réciproquement, le risque de perte est également beaucoup plus élevé.

Comment les produits dérivés se sont démocratisés

Les options et les autres produits dérivés peuvent être très variés et très complexes.

On pouvait négocier des options aux États-Unis au Chicago Board Options Exchange à partir de 1973, et à la Bourse de Toronto à partir de 1984. Mais seule une petite minorité de courtiers en négociaient, souvent pour des fonds de couverture (hedge funds) qui géraient une petite partie du patrimoine de grands investisseurs – en compléments d’investissement plus traditionnels.

Récemment, cependant, la négociation de produits dérivés s’est largement démocratisée.

Dans les six premières semaines de l’année 2021, le nombre de contrats d’option sur des actions individuelles a augmenté de 77% par rapport à la même période de 2020.

Pendant cette période de six semaines, le montant négocie en options était pratiquement équivalent au montant négocié dans les actions faisant l’objet de ces options.

Au Canada, peu de services en ligne ou d’applications permettent de négocier facilement des options. Questrade le permet, mais applique des restrictions.

Le site américain Tastytrade est consacré aux investisseurs institutionnels qui négocient des options et des contrats à terme. Ils présentent beaucoup de contenu vidéo informatifs, mais également divertissants, présentés dans un style informel qui semble séduire des jeunes investisseurs.

Il reçoit en moyenne 10 000 visiteurs canadiens par jour. Le site est associé à un service, Tastyworks, qui permet aux usagers de négocier des options. Le fondateur des deux sites dit que 140 000 personnes négocient activement dans Tastyworks.

L’ensemble de Tastytrade et Tastyworks a été acquis en janvier par IG Capital pour un montant d’un milliard $.

Quel impact pour les marchés financiers?

Le gestionnaire d’un fonds de couverture est inquiet de l’engouement que suscite la négociation des produits dérivés auprès d’investisseurs individuels, dont beaucoup d’investisseurs relativement novices.

Il note que les investisseurs individuels communiquent entre eux par Internet et peuvent coordonner leurs décisions d’achat et de vente, alors que les professionnels doivent respecter des règles à cet égard.

Il s’inquiète que, à cause de l’effet multiplicateur des options, les transactions d’investisseurs individuels sur des produits dérivés liés à certains titres pourraient avoir un impact de beaucoup plus grande ampleur sur le cours de ces titres.

De son côté, le fondateur de Tastytrade soutient que la démocratisation des produits dérivés a des aspects positifs :

  • Elle ouvre de nouvelles possibilités de gains financiers à des petits investisseurs individuels qui en étaient privés auparavant.  
  • Elle pourrait contribuer, de façon générale, à l’éducation de la population au fonctionnement, au potentiel et aux risques des marchés
Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

InfoBref Votre argent

Notre guide hebdomadaire pour vous aider à gagner plus, dépenser mieux et investir plus efficacement

Recevez gratuitement chaque samedi notre infolettre avec les conseils de finances personnelles et de consommation de nos chroniqueurs

AFFAIRES et ARGENT en rafale

Les actions d’entreprises américaines n’offriront pas de rendement l’an prochain, croit l’un des principaux analystes de la banque américaine Morgan Stanley. Il s’attend d’ici à la fin de l’année prochaine à une baisse de 2% de l’indice S&P 500. Il pense que cette légère baisse ne sera pas linéaire, mais plutôt en dents de scie. Il prévoit un marché volatil au cours des prochains mois.

Amazon s’apprêterait à licencier environ 10 000 employés de bureau, selon le New York Times. Cela représenterait environ 3% des employés de bureau de l’entreprise. D’autres entreprises technologiques ont elles aussi récemment annoncé des vagues de licenciement. Meta a licencié 11 000 employés la semaine dernière et Twitter, 4000, il y a quelques semaines. 

La rémunération d’Elon Musk à titre de patron de Tesla est contestée devant la justice américaine. Un actionnaire de Tesla allègue que des options d’achat d’action, qui font partie du traitement salarial du milliardaire, ont été accordées à Musk par des membres du conseil d’administration qui ont des liens personnels avec lui. Sa rémunération peut théoriquement atteindre une valeur de 55 millions $US par an si certains objectifs de performance sont atteints.

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

ACTUALITÉS en rafale

Santé Canada a importé du Tylenol et de l’Advil pour enfants. Les pharmacies étaient ces derniers mois en pénurie d’acétaminophène et d’ibuprofène pour enfants en raison de la hausse des cas de virus respiratoire syncytial (VRS). Les livraisons de Tylenol, d’Advil et de leurs équivalents sont attendues dans les prochaines semaines. Elles sont destinées en priorité aux hôpitaux, mais elles approvisionneront aussi les pharmacies de détail et communautaires.

Un comité de la Chambre des communes va examiner les allégations d’ingérences électorales chinoises révélées par la chaine de télévision Global [détails (8 nov.)]. Le comité entendra plusieurs ministres, des membres du Service canadien du renseignement de sécurité et d’Élections Canada, et d’anciens conseillers de Justin Trudeau.

Mike Pence accuse Trump d’avoir mis en danger la vie des personnes qui étaient au Capitole le 6 janvier 2021, dont la sienne et celle de sa famille. L’ancien vice-président de Donald Trump a dit à la chaine américaine ABC que les mots et les actions de l’ancien président étaient «irresponsables». Pence publie ce mardi un livre dans lequel il revient sur les élections présidentielles de 2020. 

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Meilleur PRODUIT

Le meilleur booster de batterie: Noco Boost Plus GB40

elleinvestit
par elleinvestit
Le meilleur booster de batterie: Noco Boost Plus GB40
  • La notoriété du Noco Boost Plus GB40 n’est pas usurpée. Compact et facile d’utilisation, il n’en est pas moins efficace pour bon nombre de véhicules.
  • Il représente donc un excellent choix pour la plupart des personnes cherchant un booster de batterie.Skimlinks Test

Un booster de batterie compact et efficace

Vous recherchez un booster de batterie qui a fait ses preuves, qui est facile à utiliser et qui n’est pas trop encombrant?
Le Noco Boost Plus GB40 coche toutes ces cases!

Résumé des caractéristiques du Noco Boost Plus GB40

  • Batterie interne au lithium-ion
  • Pour moteurs à essence jusqu’à 6 l et diesel jusqu’à 3 l
  • Étanchéité : IP65
  • Indicateur de charge (4 niveaux)
  • Nombre de démarrages avec 1 seule charge : environ 20
  • Puissance : 1000 A
  • Prise USB 2.1 A IN et Prise USB 2.1 A OUT
  • Dimensions : 21,08 x 10,41 x 11,68 cm / 8,3 x 4 x 4,6 po
  • Poids : 1,09 kg / 2,4 lbs
  • Lampe LED double 100 lumens incluse avec 7 modes d’éclairage
  • Fonction override
  • Garantie limitée d’un an

Notre avis sur le Noco Boost Plus GB40

Le Noco Boost Plus GB40 est une version remise à jour du Noco Genius Boost + GB40.

Les différences entre les deux appareils sont cosmétiques.

Ces deux modèles sont plutôt populaires dans le monde des boosters de batterie.

L’appareil se recharge par une prise USB.

On trouve une autre prise USB pour recharger les appareils électroniques tels qu’ordinateurs portables ou téléphones.

Quand vient le temps de l’utiliser, les pinces se branchent sur l’appareil via une prise d’alimentation dédiée.

Le tout est fourni dans un étui souple, joli, peu encombrant et bien pratique.

Le GB40 est étonnamment efficace pour sa taille.

Lorsque le démarrage ne fonctionne pas à cause d’une batterie trop à plat, il faut alors utiliser sa fonction override, qui fait des merveilles.

J’ai reçu ce produit en cadeau il y a un an. J’ai eu à m’en servir 13 mois plus tard, il était encore à 100% de sa charge. Je ne savais pas comment m’en servir. J’ai lu le manuel et ça fonctionné à merveille. C’est si bien expliqué : j’ai fait partir ma voiture. Je suis contente de l’avoir en ma possession. Je n’ai pas eu besoin de contacter le garagiste.

F.L.

Petite trouvaille utile : les lampes DEL situées dans deux angles vous permettent d’éclairer votre moteur – très pratique si vous devez intervenir en pleine nuit!

On peut changer l’intensité de cette lumière ou encore la faire clignoter (en cas d’urgence, par exemple).

Après avoir allumé l’appareil, on peut voir la charge de l’appareil ou de la batterie à booster via des indicateurs lumineux colorés et très lisibles.

Enfin, l’appareil offre de bonnes sécurités.

Il n’y a vraiment que deux petits reproches qu’on peut lui faire : les câbles sont plutôt courts (ce qui peut être moins pratique pour certains véhicules) et même s’il est annoncé pouvoir supporter jusqu’à -20 °C, les temps très froids affectent tout de même son efficacité.

Avantages et inconvénients du Noco Boost Plus GB40

Les plus

  • Facile à utiliser
  • Fonction override
  • Caractéristiques générales

Les moins

  • Fonctionne moins bien par temps très froid
  • Longueur des câbles

Notre verdict sur le Noco Boost Plus GB40

Efficacité 4.0 out of 5.0 stars Utilisation 5.0 out of 5.0 stars Prix 5.0 out of 5.0 stars Qualité 5.0 out of 5.0 stars

La notoriété du Noco Boost Plus GB40 n’est pas usurpée.
Compact et facile d’utilisation, il n’en est pas moins efficace pour bon nombre de véhicules.
Il représente donc un excellent choix pour la plupart des personnes cherchant un booster de batterie.

Voir le prix sur Amazon

Voir le prix sur Canadian Tire

Pour aller plus loin: Le meilleur booster de batterie – Comparatif, guide et avis d’achetezlemeilleur

En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles

Chaque matin, au réveil, recevez 10 nouvelles à connaitre pour commencer la journée, à lire en 5 minutes : abonnez-vous gratuitement à l’infolettre

Juin: la confiance des ménages est ébranlée

Juin: la confiance des ménages est ébranlée
  • En juin, l’indice principal canadien S&P/TSX s’est écroulé de 8,7% et l’indice américain S&P 500 de 8,3%. Les actions internationales ont perdu 8,6%.
  • L’indice de confiance des consommateurs de l’OCDE, qui reflète l’optimisme des consommateurs au niveau mondial, est maintenant à un niveau plus bas qu’au creux de la pandémie.

surtitre

Comment économiser pour un voyage de vacances?

Johanna Sabys
par Johanna Sabys
Comment économiser pour un voyage de vacances?
  • La flexibilité dont vous pouvez faire preuve dans le choix de votre destination et des dates de votre voyage va grandement influencer la facture totale de vos vacances.
  • En mangeant sur le pouce sur l’heure du midi, vous pouvez trouver un équilibre budgétaire tout en vous permettant de visiter des sites touristiques moins achalandés.

1. Bien choisir sa destination

Le cout de la vie varie énormément d’une région à l’autre. Heureusement pour les Canadiens, il y a beaucoup d’endroits où votre dollar peut vous avantager.

Certains ajustements peuvent grandement alléger votre budget sans compromettre l’expérience.

  • Par exemple, si vous désirez vous installer sur une belle plage pour faire du surf, le Nicaragua saura combler votre quête d’adrénaline.
  • Cette destination sera moins onéreuse que son voisin, le Costa Rica.

Un autre bon exemple est la Grèce.

  • Vous pouvez facilement prendre le pouls des magnifiques iles grecques sans vous ruiner.
  • Il vous suffit de choisir, parmi la multitude d’iles de l’archipel, celles qui sont moins dispendieuses que les plus populaires comme Santorin et Mykonos.

2. Rester flexible pour les dates

Quelques jours peuvent faire une grosse différence dans le prix des billets d’avion.

  • Ce n’est pas un mythe: les vols en milieu de semaine sont plus abordables.

Les mois précédant la saison haute permettent de vivre sensiblement la même expérience pour un prix réduit. En prime, ce sont des périodes moins achalandées.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque matin en 5 minutes? C’est ce qu’offre notre infolettre gratuite InfoBref Matin. Essayez-la et voyez pourquoi plus de 8000 Québécois la reçoivent chaque jour: abonnez-vous ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


3. Être ouvert à différents types d’hébergement

Avez-vous pensé à loger les auberges de jeunesse?

Plusieurs de ces établissements ont des chambres séparées qui sont tout aussi confortables que celle d’un hôtel.

Aussi, dans certains hôtels, le nombre d’invités est restreint.

  • Les grandes familles se trouvent parfois dans l’obligation de prendre deux chambres pour respecter les règles de l’établissement.

Il n’est pas rare de trouver, sur Airbnb, des appartements complets pour loger tout le monde à un prix comparable aux hôtels!

4. Garder des animaux et faire des échanges de maisons

Avec le transport pour se rendre à destination, l’hébergement est l’autre facteur de cout principal à considérer lorsque vous partez en voyage.

Soyez attentif à certaines occasions:

  • Il y a des gens qui cherchent des personnes pour s’occuper de leurs animaux en échange d’une place pour se loger.
  • Certaines familles conviennent d’échanger leur habitation afin de pouvoir s’entraider et de voyager à petit prix dans une autre région !

Depuis 2015, Milesopedia est le média de référence sur les programmes de récompenses et offre le meilleur comparateur de cartes de crédit au Canada, utilisé par Protégez-Vous. Rejoignez Milesopedia pour économiser tous les jours, dépenser astucieusement et voyager mieux.

5. Trouver un équilibre avec les repas en voyage

Vous allez surement passer beaucoup de temps dans les restaurants en vacances. C’est une excellente manière de se gâter et d’oublier la routine habituelle à la maison.

Mais ce poste budgétaire en voyage peut gonfler très rapidement.

Pensez à manger sur le pouce ou à faire un tour à l’épicerie pour le repas du midi. Puis, faites-vous plaisir avec un restaurant pour le souper.

Ainsi, vous pourrez optimiser votre temps dans la journée et visiter les attraits touristiques pendant que la majorité des gens sont occupés à attendre un service à table!

En savoir plus En savoir plus

Prenez soin de votre argent

Recevez gratuitement chaque samedi les conseils de nos chroniqueurs experts en finances personnelles et consommation. Abonnez-vous à l'infolettre 

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.