Entreprises

Tendances MÉDIAS

Netflix domine encore au Canada, mais pour combien de temps?

Publié le 28 oct. 2020
Steve Proulx
par Steve Proulx
Netflix domine encore au Canada, mais pour combien de temps?
  • Au Canada, la moitié des francophones et 67% des anglophones sont abonnés ou ont accès à Netflix.
  • Mais sa suprématie ne restera pas éternelle : plusieurs services de diffusion en continu ont fait le plein d’abonnés durant le Grand confinement.

Cette enquête réalisée en pleine pandémie s’appuie sur les résultats d’un vaste sondage mené auprès de 4000 répondants (2000 francophones et 2000 anglophones), dans toutes les régions du Canada, entre le 22 avril et le 4 mai 2020.

Ce que nous apprend le sondage : Globalement, le taux d’abonnement aux services de diffusion en continu au Canada a doublé depuis 2016, passant de 34% à 68% au printemps 2020.

  • Netflix domine encore : Avec son offre riche et diversifiée, le pionnier de l’industrie est aussi le service de diffusion en continu ayant le niveau d’utilisation quotidienne le plus élevé (67%) au Canada.
  • Disney+ fait sentir sa présence : 13% des ménages canadiens sont déjà abonnés (ou ont accès) à la plateforme de Disney, lancée à la fin de 2019.
  • Crave connaît un bond record : La plateforme de Bell Média a presque doublé le nombre de ses abonnés entre l’automne 2019 et le printemps 2020.
  • Club Illico séduit les francophones : Avec ses contenus exclusivement en français, la plateforme de Vidéotron a connu sa plus forte croissance saisonnière en ce qui concerne les abonnements : 17%.
  • Apple TV+ fait une timide percée : 5% des ménages sont abonnés à la plateforme d’Apple, lancée en grandes pompes à la fin de 2019. Cependant, « sa percée est probablement le résultat de l’offre d’abonnement gratuit pendant un an associée à l’achat de plusieurs nouveaux produits Apple », selon l’OTM.

Ce que l’avenir réserve à Netflix : Le géant américain a toujours la cote, mais il n’est clairement plus seul dans son carré de sable…

  • Près de la moitié des abonnés à Netflix au Canada sont aussi abonnés à un ou plusieurs autres services de diffusion en continu. La guerre pour l’attention ne fait que commencer.
  • Disney, NBC Universal, Warner Media, HBO, CBS et d’autres grands joueurs de l’industrie du divertissement lancent leur propre plateforme, et y offrent leurs productions. Netflix pourrait bientôt avoir plus de mal à trouver de bons contenus sous licence.
  • Le succès grandissant des plateformes en français comme Club Illico, TOU.tv ou Crave montre que Netflix pourrait faire face, au Québec comme ailleurs dans le monde, à une concurrence provenant de joueurs locaux, plus proches des exigences de leur public.

Malgré son envergure, Netflix n’a pas les poches aussi profondes que les Apple, Disney et Amazon de ce monde, qui veulent désormais tous leur part du gâteau…

Steve Proulx
En savoir plus En savoir plus

L’application de livraison de repas Skip baisse ses tarifs au Québec durant le reconfinement

Publié le 1er oct. 2020
  • Les nouveaux restaurants qui joignent son service ne paieront pas de commission sur chaque livraison.
  • La livraison sera également gratuite pour les consommateurs jusqu’au 29 octobre, et tout le pourboire sera remis aux restaurateurs.

Garda relance son offre hostile pour son rival britannique G4S

Publié le 30 sept. 2020
  • L’offre d’une valeur de 5,2 milliards $ est bonifiée: le siège social de G4S demeurera à Londres et son régime de retraite lourdement déficitaire sera entièrement pris en charge par l’acquéreur.
  • Garda adresse son offre aux actionnaires directement, car elle accuse les dirigeants de G4S d’être des gestionnaires «sans vision» qui n’ont «aucun plan défini» pour assurer la croissance de la société.

Walmart Canada triple sa commande de camions-remorques électriques Tesla

Publié le 29 sept. 2020
Walmart Canada triple sa commande de camions-remorques électriques Tesla
  • La commande totale passe de 40 à 130 semi, mais leur livraison sera retardée d’un peu plus d’un an, à la fin 2021.
  • Walmart Canada a comme objectif d’électrifier 20 % de ses camions d’ici 2022, en route vers un parc de véhicules ne carburant qu’aux énergies propres en 2028.

Un restaurant sur deux pourrait ne pas survivre à une seconde ronde de fermetures

Publié le 29 sept. 2020
Un restaurant sur deux pourrait ne pas survivre à une seconde ronde de fermetures

(Image: Unsplash)

  • La fermeture forcée qui débute demain à Montréal pourrait s’avérer fatale pour environ 50% des propriétaires indépendants de bars et de restaurants.
  • Le Canada a déjà perdu 10% des 98 000 établissements qu’il comptait au début de la pandémie et ce n’est pas terminé, indique Restaurants Canada.

Les bars et restaurants du grand Montréal fermeront pour 28 jours à partir de demain. Ils pourraient bientôt être rejoints par leurs homologues de Toronto, où la deuxième vague de COVID-19 inquiète également les autorités.

La confiance des consommateurs est en jeu
Partout au pays , les regroupements de commerçants demandent à Ottawa et aux provinces d’arrêter de les cibler directement dans leur lutte contre le coronavirus.

  • Les restaurants qui rouvriront à la fin octobre craignent une baisse durable de la confiance des consommateurs à leur égard à cause de la seconde fermeture qui vient d’être annoncée.
  • Si aucune mesure d’aide n’est prise, cette baisse d’achalandage risque d’entraîner d’autres fermetures définitives au courant de l’hiver.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus
Un restaurant sur deux pourrait ne pas survivre à une seconde ronde de fermetures

(Image: Unsplash)

Des grands éditeurs d’applications se mobilisent contre Apple et Google

Publié le 27 sept. 2020
Des grands éditeurs d’applications se mobilisent contre Apple et Google
  • Spotify, Fortnite et Tinder s’unissent pour contester les frais imposés par les boutiques d’application du iPhone et d’Android, qui peuvent atteindre 30 % de la valeur des transactions.
  • «Les propriétaires de ces plateformes ne doivent pas abuser de leur position dominante et devraient accepter une supervision indépendante qui garantira une saine concurrence dans ce marché», affirme la Coalition pour des applications équitables.

Epic Games a fait beaucoup de bruit en claquant la porte du Play Store et de l’App Store au cours des dernières semaines.

L’éditeur de Fortnite juge illégitime la redevance exigée par Google et Apple sur chaque achat fait dans son environnement par des joueurs utilisant leurs appareils mobiles.

C’est un enjeu de taille: à lui seul, l’App Store a généré des revenus de 50 milliards $US, l’an dernier.

Outre les créateurs d’applications, la Commission européenne et la Justice américaine enquêtent sur cette pratique d’Apple et Google, jugée anticoncurrentielle.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Ottawa et Telus investissent 15M$ pour renforcer le réseau Internet dans l’Est du pays

Publié le 24 sept. 2020
  • Trois pannes majeures ont eu lieu depuis le début août sur les réseaux avec et sans fil de Bell, Rogers et Telus dans l’Est de l’Ontario, sur la Côte-Nord du Québec et dans les Maritimes.
  • Le problème: les câbles de fibre optique n’ont aucune redondance à ces endroits, et quand une connexion flanche, c’est tout le réseau qui tombe en panne.

En se faisant tordre un peu le bras, Ford vient peut-être de sauver l’industrie automobile canadienne

Publié le 23 sept. 2020
  • Le syndicat qui représente les travailleurs canadiens de l’automobile a négocié une entente de 3 ans avec le constructeur.
  • Cette entente mènera Ford à investir 2 milliards $ pour moderniser les usines d’Oakville et de Windsor.

Le syndicat promet que cette entente assure la présence de Ford dans le sud de l’Ontario pour «les décennies à venir».

Pour les travailleurs impliqués, c’est un soulagement «générationnel». La taille de l’investissement promis par Ford «est plus qu’une poignée de monnaie lancée sur la table pour clore le dossier rapidement», dit Jerry Dias, président du groupe syndical Unifor.

  • Ford refuse de confirmer, mais cinq nouveaux modèles électriques pourraient être assemblés en Ontario à partir de 2025.
  • L’usine d’Oakville a longtemps produit des petits VUS, un format très populaire en Amérique du Nord, et qui le sera sans doute encore plus s’il est électrifié…

Les syndiqués voteront sur l’entente dimanche, mais l’issue ne fait pas de doute.

Elle signale un virage important pour l’industrie canadienne. Celle-ci était jusqu’ici exclue des plans d’électrification d’une valeur de 300 milliards $US annoncés par les grands fabricants d’automobiles pour la décennie à venir.

Unifor se tourne maintenant vers Fiat Chrysler et General Motors. Le syndicat devra convaincre ces deux groupes d’investir à leur tour au Canada.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Lion Électrique livrera 10 camions électriques à Amazon avant la fin 2020

Publié le 23 sept. 2020
Lion Électrique livrera 10 camions électriques à Amazon avant la fin 2020
  • Les camions de format intermédiaire effectueront la livraison de marchandise entre divers entrepôts et centres de livraison d’Amazon en Amérique du Nord.
  • Le fabricant de Saint-Jérôme se réjouit de cette commande, même si elle est bien en deçà des 100 000 camions électriques commandés par Amazon au fabricant américain Rivian. 

Trois demandes de recours collectif accusent Amazon Canada de fixer illégalement les prix de la vente en ligne

Publié le 23 sept. 2020
  • Les trois poursuites portent sur la même chose: Amazon interdit aux commerçants présents sur sa plateforme de vendre à prix moindre ailleurs sur Internet.
  • Des accusations similaires faites en Europe et aux États-Unis ont mené Amazon à abandonner cette pratique dans les deux marchés.

PME MTL débloque 30 millions $ pour aider les PME montréalaises à relancer leurs activités

Publié le 21 sept. 2020
  • Le Fonds d’aide à la relance régionale vise à aider les entreprises de la ville de Montréal qui ne sont pas admissibles à d’autres mesures fiscales liées à la COVID-19.
  • L’aide prend la forme d’un prêt sans intérêt d’au plus 40 000 $ offert aux entreprises, OBNL et travailleurs autonomes qui présenteront un projet jugé admissible.

Airbus ne veut pas un, mais trois modèles d’avions à hydrogène dans les airs d’ici 2035

Publié le 21 sept. 2020
Airbus ne veut pas un, mais trois modèles d’avions à hydrogène dans les airs d’ici 2035
  • Appelés ZEROe, les trois prototypes ont respectivement la forme d’un avion commercial, d’un avion turbopropulsé et d’un jet privé futuriste.
  • Chose «inimaginable il y a 5 ans», dit la direction d’Airbus, l’hydrogène est vu aujourd’hui comme «le meilleur moyen» d’atteindre l’objectif du constructeur de réduire ses émissions de CO2 de 50 % d’ici 15 ans.