Patrick Pierra

Patrick Pierra

Titre signataire

Ceci est le texte biographique du signataire et il contient un lien.

Le Canada a envoyé des médicaments et des ventilateurs en Inde

Publié le 9 mai 2021
  • Un premier avion militaire canadien s’est envolé vers l’Inde pour livrer des milliers de traitements contre la Covid-19 et des ventilateurs, pour aider les hôpitaux indiens qui sont complètement dépassés par une forte vague d’infections.
  • Au total, Ottawa compte envoyer 25 000 fioles de l’antiviral Remdesivir et 350 ventilateurs. Le Canada avait déjà versé 10 millions $ à la Croix-Rouge canadienne pour qu’elle aide son homologue indienne à acheter du matériel médical. L’Inde a enregistré plus de 20 millions de cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie.

Air Transat reçoit une aide de 700 millions $ d’Ottawa et s’engage à rembourser ses clients

Publié le 9 mai 2021
Air Transat reçoit une aide de 700 millions $ d’Ottawa et s’engage à rembourser ses clients
  • Le gouvernement fédéral prête au transporteur aérien 700 millions $, remboursables sur 7 ans et à un taux d’intérêt de 1,2%. 
  • De ce montant, 390 millions $ devraient fournir à Transat les liquidités nécessaires pour maintenir ses activités, et 310 millions $ doivent servir à rembourser ses clients dont le voyage a dû être annulé après le 1er février 2020 en raison de la pandémie.

Le prêt est octroyé dans le cadre du Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE). 

L’aide accordée à Transat est assortie de plusieurs conditions, notamment en ce qui concerne la rémunération de ses hauts dirigeants, le rachat de ses actions et les dividendes qu’elle peut verser. 

  • Les avions de Transat ne redécolleront pas avant la mi-juin. 
  • La société avait pris la décision de suspendre ses vols en janvier dernier, pour suivre la recommandation du gouvernement fédéral d’interrompre les déplacements vers les destinations soleil.

Il y a deux semaines, le gouvernement fédéral avait conclu une autre entente avec Air Canada – le plus gros joueur du transport aérien au Canada et un concurrent direct de Transat. 

  • Ottawa avait accordé à Air Canada un financement de 5,9 milliards $, dont 1,4 milliard $ pour rembourser ses clients. 
Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Dorel vend sa division vélo pour 1 milliard $, les actionnaires s’en réjouissent

Publié le 12 oct. 2021
Dorel vend sa division vélo pour 1 milliard $, les actionnaires s’en réjouissent
  • L’entreprise montréalaise Industries Dorel vend sa division vélo, Dorel Sports, au conglomérat néerlandais Pon Holdings pour environ 1 milliard $.  
  • Dorel se départit ainsi de plusieurs marques, dont Cannondale et Schwinn, pour rembourser sa dette et remettre du capital aux actionnaires.  

La transaction devrait être finalisée avant la fin du premier trimestre 2022.

La vente de Dorel Sports «représente une occasion unique de dégager de la valeur en tirant parti de la forte demande pour des actifs de taille dans le secteur des bicyclettes», a indiqué par communiqué Martin Schwartz, PDG de Dorel.

Les actionnaires de Dorel ont bien accueilli la nouvelle.

  • L’action de Dorel (TSX: DII) avait clôturé hier à 10,42 $.
  • Aujourd’hui, elle a dépassé 20 $, soit près du double, et son plus haut niveau depuis novembre 2018. 

Dorel veut désormais se concentrer sur ses 2 autres divisions

  • Dorel fabrique aussi des produits pour bébés et jeunes enfants, et des produits pour la maison.
  • Ces 2 divisions connaissent des difficultés avec la pandémie: selon l’entreprise, elles souffrent de l’inflation et de problèmes liés aux chaînes d’approvisionnement.  
Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Jeune entreprise québécoise innovante (présentée par commanditaire)

Comment Mini-Cycle élimine le gaspillage vestimentaire

Publié le 23 nov. 2021
Comment Mini-Cycle élimine le gaspillage vestimentaire

Jad Robitaille, fondatrice et PDG de Mini-Cycle [crédit photo: Myriam Baril-Tessier pour PME MTL]

  • Parce que les enfants grandissent vite, ils ont à peine le temps d’user leurs vêtements. Alors, les parents ont souvent tendance à se contenter de vêtements pas chers, vendus par des grandes chaînes, qui ne servent pas longtemps et ne peuvent pas vraiment être réutilisés.
  • Pour casser ce cercle vicieux dommageable à l’environnement, la jeune PME montréalaise Mini-Cycle a inventé un système de distribution inédit: elle ne vend que des vêtements haut de gamme et durables, qu’elle s’engage ensuite à racheter pour les nettoyer, les réparer au besoin, puis les revendre, les réutiliser ou les recycler.
    *Ce portrait d’une jeune PME innovante est publié grâce au soutien financier de [commanditaire].

Le problème que l’entreprise cherche à régler: le gaspillage vestimentaire.

L’engouement pour la mode rapide (fast fashion) incite à acheter à bas prix des vêtements qui ne sont pas faits pour durer. 

Mais si leur prix est bas, le coût social et environnemental de ces vêtements est lourd. 

  • «La mode rapide ne prend soin ni de la planète ni des personnes qui la fabriquent», explique Jad Robitaille, fondatrice et PDG de la PME montréalaise Mini-Cycle – et chargée de cours en stratégie de durabilité à l’Université McGill.

La solution: un modèle de distribution de vêtements entièrement basé sur l’économie circulaire.

Mini-Cycle le définit en 3 étapes:

  • Pré-cycle: l’entreprise vend en ligne des vêtements neufs de haute qualité, sélectionnés pour leur durabilité et pour leur faible impact sur l’environnement.
  • Mi-cycle: l’entreprise s’engage à racheter par la suite au prix du marché tous ses produits après qu’ils aient été utilisés et aient donné satisfaction aux enfants et à leurs parents.
  • Re-cycle: les vêtements rachetés sont réparés si c’est nécessaire, puis revendus comme vêtement de seconde main. S’ils sont trop usés, des morceaux sont récupérés pour être réutilisés – par exemple pour fabriquer des accessoires ou des jouets pour enfants, qui sont à leur tour vendus.

Ainsi, tous les vêtements sont utilisés au maximum de leur durée de vie.

  • «On cherche à rendre plus accessible la mode éthique et durable», résume Jad Robitaille.

Message de notre commanditaire

Vous avez besoin de financement pour alimenter votre croissance? [commanditaire] est là pour vous aider. Informez-vous sur nos solutions


Le modèle d’affaires:

Mini-Cycle est d’abord un détaillant, mais pas un détaillant comme les autres.

L’entreprise sélectionne ses fournisseurs moins pour la notoriété de leur marque ou le volume qu’ils peuvent livrer que pour la qualité, la durabilité et la faible empreinte environnementale de leurs produits.

  • «On favorise dès qu’on peut les fabricants locaux», dit Jad Robitaille. 

Lorsqu’un client veut que Mini-Cycle reprenne un vêtement après utilisation, l’entreprise le rachète à un prix qui dépend de son état.

  • Si le vêtement est trop usé pour être réparé, l’entreprise remet quand même un montant symbolique.

Elle gère elle-même la logistique de réception des reprises, leur évaluation, leur nettoyage et leur réparation si nécessaire.

Où en est l’entreprise actuellement?

Mini-Cycle vient de fêter son 3e anniversaire. Elle a déjà reçu plus de 20 000 commandes.

  • «On fait actuellement 45% de nos ventes au Québec, 40% dans le reste du Canada et 15% aux États-Unis», dit Jad Robitaille.

L’entreprise a connu une croissance rapide malgré la pandémie.

  • «Nous avons quintuplé nos ventes l’an dernier, et nous sommes en train de les doubler encore cette année», continue Jad Robitaille.
  • La PME a d’ailleurs dû changer 3 fois de local dans l’année pour répondre à ses besoins croissants d’entreposage. 

Mini-Cycle emploie aujourd’hui une quinzaine de personnes.

  • La moitié travaille sur les produits de seconde main, et l’autre moitié sur les opérations, la gestion de l’entrepôt et l’administration.

L’entreprise a été sélectionnée comme l’une des Révélations 2021 par Montréal inc. [découvrez nos portraits des autres Révélations 2021].


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres»


Prochaines étapes à surveiller:

L’entreprise investit pour améliorer le processus de rachat de produits.

  • «En ce moment, on ne peut pas encore dire aux clients combien on va leur payer avant qu’ils renvoient leurs produits», explique Jad Robitaille.
  • «On veut faciliter le processus de reprise autant pour eux, en leur donnant une estimation du prix de rachat dans leur compte en ligne, que pour nous, en automatisant le traitement des données.»

Mini-Cycle élargit également son catalogue.

  • Il permet déjà d’habiller les enfants de 0 à 14 ans des pieds à la tête. «Il ne nous manque plus que les bottes d’hiver», précise Jad Robitaille.
  • L’entreprise a aussi commencé des tests avec des vêtements de seconde main pour femmes.

Après l’investissement initial d’un ami suivi de quelques prêts et bourses, l’entreprise se prépare à mener prochainement une première ronde de financement d’amorçage pour soutenir la croissance de l’entreprise.


Message de notre commanditaire

Vous avez besoin de financement pour alimenter votre croissance? [commanditaire] est là pour vous aider. Informez-vous sur nos solutions

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Événements partenaires d'InfoBref

L’AGENDA de décembre

Publié le 30 nov. 2021

Quelques événements qui peuvent intéresser les entrepreneurs, gestionnaires et professionnels québécois ce mois-ci:

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

[Test pour insertion de nos titres]

Publié le 1er nov. 2021

L’essentiel des nouvelles Affaires et Finances, par InfoBref [titre H3]

Faciliter le transfert d’une entreprise à ses enfants: le gouvernement fédéral traine la patte

Faciliter le transfert d’une entreprise à ses enfants: le gouvernement fédéral traine la patte

L’essentiel des nouvelles Affaires et Finances, par InfoBref [titre H2]

L’essentiel des nouvelles Affaires et Finances, par InfoBref [titre H3]

Le PLQ réclame plus d’assouplissements et de visibilité pour l’industrie touristique [titre H4]

Débat officiel des chefs fédéraux en français – voici l’essentiel [titre H4]

Pour recevoir chaque jour par courriel d’InfoBref l’essentiel des nouvelles Affaires, Politique et Techno, inscrivez-vous gratuitement ici

Résumé d’une conversation le 28 septembre 2021 lors d’un midi-conférence de l’Association des MBA du Québec avec Martin Massé, MBA, v.-p. affaires publiques et v.-p développement durable d’ADM Aéroport de Montréal, et François Normand, candidat MBA, journaliste économique et financier du journal Les Affaires.

L’héritage du 11 septembre: des conséquences qui perdurent [h2]

Sécurité accrue dans des transports aériens [h3]

Détails A [h4]

Des mesures de sécurité draconiennes se sont ajoutées dans les aéroports et dans les avions, notamment:

  • la fouille plus complète, qui exige que les voyageurs arrivent à l’aéroport avec beaucoup d’avance sur l’horaire de leur vol; et
  • la porte du cockpit renforcée pour protéger le poste de pilotage.

Détails B [h4]

Des mesures de sécurité draconiennes se sont ajoutées dans les aéroports et dans les avions, notamment:

Sécurité accrue dans des transports aériens[h3]

Des mesures de sécurité draconiennes se sont ajoutées dans les aéroports et dans les avions, notamment:

  • la fouille plus complète, qui exige que les voyageurs arrivent à l’aéroport avec beaucoup d’avance sur l’horaire de leur vol; et
  • la porte du cockpit renforcée pour protéger le poste de pilotage.

Sécurité accrue dans des transports aériens

Des mesures de sécurité draconiennes se sont ajoutées dans les aéroports et dans les avions, notamment:

  • la fouille plus complète, qui exige que les voyageurs arrivent à l’aéroport avec beaucoup d’avance sur l’horaire de leur vol; et
  • la porte du cockpit renforcée pour protéger le poste de pilotage.

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

L’Irlande rejoint l’accord mondial de réforme de la fiscalité

Publié le 12 oct. 2021
  • L’Irlande a accepté de relever à 15% le taux d’imposition des multinationales qui réalisent un chiffre d’affaires d’au moins 1 milliard $US.
  • Le pays pratique actuellement un taux inférieur, de 12,5%, qui lui a permis d’attirer le siège européen de nombreuses multinationales, et il rechignait à perdre cet avantage comparatif.

L’Irlande rejoint ainsi un groupe de 134 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qui avaient déjà signé en juillet un accord mondial pour réformer la fiscalité des grandes multinationales. 

[Explications sur le projet de taxation des grandes multinationales: comment fonctionnerait l’impôt minimum mondial]

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Un Canadien lauréat du prix Nobel d’économie

Publié le 12 oct. 2021
Un Canadien lauréat du prix Nobel d’économie
  • Le prix Nobel d’économie a été décerné à 3 économistes, dont le Canadien David Card. Le jury dit avoir récompensé leurs «nouvelles idées» sur le marché du travail «tirées d’expériences naturelles» – basées sur l’analyse de ce qui s’est réellement passé.
  • Professeur à l’Université de Berkeley, en Californie, David Card a notamment démontré – en étudiant les effets du salaire minimum, de l’immigration et de l’éducation sur le marché du travail – que la hausse du salaire minimum n’entraîne pas forcément une diminution du nombre d’emplois.