ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La crise sanitaire était au cœur de la rentrée parlementaire à Québec

Mis à jour le 28 sept. 2020
par Johanna Sabys
  • François Legault assure que les risques d’une deuxième vague et d’un nouveau confinement sont bien réels si rien n’est fait maintenant: «c’est le temps de penser aux autres», dit le premier ministre.
  • Les partis d’opposition ont profité de leur retour à l’Assemblée nationale pour critiquer le gouvernement sur sa gestion de la pandémie.

Seulement 37 députés sur 125 ont pu siéger en raison des mesures de distanciation. Leurs demandes au gouvernement portaient toutes sur la gestion de la crise sanitaire:

  • Clarifier son code couleur: le ministre de la Santé Christian Dubé doit expliquer quels critères font qu’une région passe d’une couleur à l’autre et ce que cela implique pour ses habitants.
  • Mieux organiser le dépistage, notamment dans les écoles.
  • Tenir une liste des écoles touchées: la porte-parole libérale en matière de santé, Marie Montpetit, accuse le ministre de la Santé d’être incapable de tenir une telle liste à jour au Québec, alors que l’Ontario met la sienne à jour quotidiennement.
  • Proposer un véritable plan de relance: selon la chef du Parti libéral du Québec Dominique Anglade, le projet de loi 61 n’est qu’un plan d’accélération des infrastructures.
Johanna Sabys