ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La nouvelle priorité de Legault: «achetons et produisons au Québec»

Mis à jour le 28 sept. 2020
par Johanna Sabys
La nouvelle priorité de Legault: «achetons et produisons au Québec»

(Image: Unsplash)

  • Le premier ministre veut accroitre la production et la consommation locales pour relancer l’économie québécoise éprouvée par la pandémie.
  • Legault et le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon ont identifié plusieurs secteurs où ils comptent être «très généreux avec les entreprises qui ont des projets pour produire plus au Québec».

Dans une entrevue à La Presse, François Legault affirme que ce développer l’activité économique interne au Québec sera son grand chantier de fin mandat — et un moyen de hausser les revenus du gouvernement pour retrouver l’équilibre budgétaire d’ici cinq ans.

Le premier ministre envisage déjà les défis à relever. Pour réduire son déficit commercial, la province devra réduire certaines importations.

  • Dans l’agroalimentaire, «à peu près 50 % seulement de nos aliments sont fabriqués au Québec», déplore-t-il. Comme solution, il évoque l’augmentation de la production en serre, stimulée par des tarifs préférentiels d’Hydro-Québec.
  • Dans le manufacturier, il croit qu’on devrait fabriquer au Québec «toutes sortes de produits qu’on importe de la Chine, mais aussi de l’Europe et des États-Unis».

«Il y a tout le défi du coût de la main-d’œuvre, du volume pour avoir des prix compétitifs. Mais il y a aussi des retombées fiscales quand on achète un produit québécois. Il y a une marge où, pendant au moins un certain temps, [le gouvernement] peut aider à ce que le coût, le prix soit compétitif», explique le premier ministre.

Johanna Sabys